Juste une note pour marquer le coup : Qu'est ce que vous pensez des changements de forme du site ?

Au cas improbable où vous n'auriez pas noté de différence, je me suis fendu d'une nouvelle bannière (le titre du blog. Là haut !) et d'une nouvelle disposition des "blocs" ces petits trucs où qu'on clique. Et ben, ils sont tous à gauche maintenant ! Bon, on s'en fout. D'accord mais j'ai pas fait exprès et ca m'embête de faire marche arrière. J'suis le chef ici. J'fais ce que je veux. Na !

J'avais tenu jusqu'ici avec une mise en forme standard, bateau par manque de temps et par esprit de contradiction vis à vis de cette note précédente où j'expliquai que j'avais beaucoup de mal à me lancer, à exprimer des idées sans avoir en tête la forme des supports définitifs...

2009_12_17_09

Un note aussi pour rendre à César ce qui est à Caesar : Le fond de la bannière est fait à partir de la première photo que j'ai réussie d'un des enduits chaux de Diane, ma femme, sur les murs de notre salle de bain avant leur destruction prochaine.

2009_12_17_09

Ces types d'enduits m'ont toujours beaucoup fait rêver. Celui que j'ai repris dans la bannière me fait penser à une série de tableaux du père d'Anély, une amie, sur la montagne avec cordée. Tableaux entre du figuratif et de l'abstrait. Tout ce que j'aime. Au point où un autre tableau chez des amis (Jon et Laura pour ne pas les citer) a perdu tout intérêt pour moi le jour où ils m'ont glissé sans faire exprès le sujet du tableau. Je n'ai plus vu que cela. L'imaginaire du tableau c'est éteint comme une bougie. Mon intérêt pour lui aussi.


2009_12_17_09

Une "pierre" à apporter à la démonstration suivante : certaines choses sont belles par elles mêmes. D'autres sont belles en contraste ou en association avec d'autres. Malheureusement, l'inverse est aussi vrai. C'était le cas de ces enduits. Ils vivent donc leurs derniers jours... R.I.P.

2009_12_17_09