« Rendez les choses simples mais pas trop simples ».
Albert Einstein.

(Cliquez pour agrandir)

IMG_8367

Une moustache et on reconnaît Dali (à l'endroit c'est plus facile). C'est simple.
Chocolat sur céramique

Avec du recul, je m'aperçois que j'ai eu tort dans mes dernières expériences professionnelles de vouloir amener
mes chefs dans un certain niveau de complexité. J'avais

l'impression, si je ne les associais pas à notre réflexion, à
comment nous arrivions à une préconisation,  de les arnaquer, de
les manipuler.


Ils n'étaient pas demandeurs.



(Cliquer pour agrandir)

poses_BD_croquis_renvers_

 

Jean renversé. Stylo.



Moi je l'étais. Cela me permettait de me sentir appuyé, conforté
dans un contexte particulier il est vrai (incapacité à prendre et
assumer des décisions en haut lieu, manque de vision stratégique...).


Par la suite, en organisant des réunions avec une ordre du jour
pratiquement vide, je me suis aperçu de la surprise de mes chefs :
Comme s'ils me voyaient enfin sous un autre jour. Il sait
synthétiser, être clair. Il a son affaire sous contrôle.


A ce moment là, c'est eux qui venaient au devant de la complexité
(un certain niveau, il ne faut quand même pas exagérer).