Mon fantasme absolu : produire quelque chose qui ne ressemble à rien mais qui transporte une émotion qui provoque un rêve auprès de personnes même moyennement réceptives. Si ce rêve peut correspondre à mon monde intérieur, j'aurais tout gagné.

Donc, deux difficultés : entendre, visualiser ce monde intérieur et ensuite être capable de le retranscrire de manière à provoquer la réaction voulue chez le spectateur.

Ambre_canap__retouch__par_ambre_et_mg

"Ambre, poupée et doudou". Technique mixte. Colorisé sur ordinateur par Ambre et moi-même


« Je pourrais comparer ma musique à une lumière blanche dans laquelle sont contenues toutes les lumières. Seul un prisme peut dissocier ces couleurs et les rendre visibles : ce prisme pourrait être l'esprit de l'auditeur »

Arvo Pärt

 

 

Et pourquoi pas l'inverse ? Un tableau qui serait décodée par le spect - acteur, dans son corps sous la forme à la quelle il est le plus sensible : musique, odeur, mouvement, histoire...

 

Ces liens entre musique et peinture, cette correspondance entre sons et couleurs, appelée  synesthesie serait naturelle chez moins de 4% de la population. Cela n'a pas empêché Kandinski de se servir de la musique, notamment celle de Schönberg, pour inspirer ses toiles. Je suis convaincu que si elles ont autant de force, c'est probablement qu'au moins inconsciemment elles nous évoquent ce lien entre musique et peinture.


kandinsky70

Wassily Kandinsky. Impression III (Concert).

1911. Oil on canvas. 77.5 x 100 cm. Städtische Galerie im Lenbachhaus, Munich, Germany