C'était ma première motivation : Aller à un cours de beaux arts pour m'initier à la couleur. Cette étape que, étant gamin, je n'avais jamais pratiquée, où je n'avais jamais rien réussi de sympa dont je me souvienne... Il est probable que j'ai moins de facilités dans ce domaine, qui sait ?

 

Je suis revenu de ce premier cours avec des objectifs beaucoup plus ambitieux : ne plus me limiter au dessin figuratif comme quand j'étais ado, diversifier les supports, les techniques mais surtout faire ressortir ce que j'ai en moi, ma personnalité, mon expérience, ma vie. C'est ce que j'essaie de retracer dans ce blog au cas ou vous l'auriez oublié !

portrait_couleur_beaux_arts

(cliquer pour agrandir)

Anne Marie. Portraits en binôme. Pastels secs

 

Il n'empêche que mes premiers essais de couleur me touchent : le stress, de se lancer sans filet, dans le moins connu (et si je gâchais tout le travail que j'ai fait jusqu'ici ?) mélangé au plaisir de la prise de risque que l'on estime limité. Ce plaisir qui s'amplifie au fur et à mesure que le dessin progresse, nourri par l'impression que « cela sort bien ».

 

Tout parallèle avec des plans de carrière serait évidemment purement fortuit.

portrait_couleur

anne Marie en "vrai"

Idée : Quentin