Première commande officielle : l'affiche du Noël des commerçants.

J'avais déjà eu quand j'étais gamin des « commandes » de portrait mais je n'y avais jamais répondu. Celle-ci m'a tout de suite emballé. J'ai dit oui !

Ma femme m'a demandé après coup si cela m'avait fait plaisir de le faire. De manière surprenante ma réponse n'a pas été immédiate.

croquis_pere_noel_3

Et pourtant, le challenge est passionnant. Faire une affiche qui sera diffusée à des centaines d'exemplaires; la réaliser dans un temps très court; expérimenter de la couleur (un Père Noël en noir et blanc, ça l'fait pas!); approfondir photoshop;

Tout ça c'était bien.

croquis_pere_noel_1_retravaill__

En réfléchissant, je me rends compte de ce qui me gène, c'est d'avoir fait passer une activité de plaisir pur comme le dessin, où chaque moment consacré est une parenthèse, un moment hors du temps, du mouvement de la vie  - même quand je fais des croquis minutés (15mn, 2mn, 1mn), à une activité de « travail ».  A approfondir.

Y a t-il un parallèle a faire avec les plaisirs tarifés ?

croquis_pere_noel_3_retrait_